La valeur du gamin ainsi que des droits des enfants

La reconnaissance des droits de l’enfant s’est réalisée une journée après la 1ère Guerre mondiale. Cela s’est passé avec l’approbation de la Déclaration de Genève en 1924. La démarche de reconnaissance des droits de l’enfant s’est poursuivie sous l’influence de l’ONU. Le tout s’est effectué avec l’approbation de la Déclaration des droits de l’enfant en 1959.

Description d’un enfant

Primitivement, le mot « enfant » est tiré du latin infans qui veut dire « celui qui ne parle pas ». Pour le peuple romain, ce mot évoquait le gamin à partir de sa naissance, jusqu’à l’obtention de ses sept ans. Ce concept a énormément progressé entre les cultures et les siècles. Et au final, il représente l’être humain depuis sa naissance jusqu’à ce que celui-ci devienne adulte. Toutefois, cette définition du gamin était vaste et l’âge de la majorité changeait d’une culture à une autre.

La Convention internationale liée aux droits de l’enfant de 1989 décrit de façon plus concise le mot « enfant ». D’après elle, un gamin inclut tout être humain ayant moins de dix-huit ans. L’exception repose dans le fait que la majorité soit respectée plus tôt en raison de la législation qui lui correspond. Le concept véhiculé est que le gamin est considéré comme un être humain avec une dignité et des droits. Cette idée devient possible via l’ensemble des textes de protection de l’enfance et la  description mentionnée précédemment.

Pour plus d’informations, jetez un œil sur https://www.firketassocies.be!

Des droits humains

Les droits de l’enfant sont considérés comme des droits humains. Ils ont pour mission d’assurer la protection du gamin comme être humain. Alors, tels que les droits de l’homme généralement, les droits de l’enfant comprennent des droits humains importants et des garanties basiques :

  • Les droits de l’enfant représentent des droits politiques et civils comme le droit à une nationalité, le droit à une identité….
  • Les droits de l’enfant dédient les garanties basiques à la totalité des êtres humains. Celles-ci sont composées du droit à la dignité via la préservation de l’intégrité mentale et physique (les mauvais traitements, la préservation contre l’esclavage, la torture….)
  • Les droits de l’enfant forment des droits sociaux, culturels et économiques comme le droit à l’éducation, etc.
  • Les droits de l’enfant représentent des droits politiques et civils comme le droit à une nationalité, le droit à une identité….

Des droits adéquats aux gamins 

Les droits de l’enfant constituent des droits humains particulièrement adéquats au gamin. En effet, ils considèrent ses particularités, des besoins propres à son âge, sa vulnérabilité. Les droits de l’enfant considèrent l’importance de développement du gamin. Les gamins ont ainsi le droit d’exister et de grandir correctement tant intellectuellement que physiquement. Les droits de l’enfant envisagent alors de combler les besoins essentiels au bon accroissement du gamin. Il peut s’agir de la disponibilité d’éducation, d’alimentation adéquate, de soins primordiaux…. Les droits de l’enfant tiennent compte de la nature fragile du gamin. Ils entraînent l’utilité de leur amener un environnement protecteur. C’est d’un côté, la proposition d’une assistance spécifique aux gamins. De l’autre côté, c’est une protection correspondant à leur niveau de maturité et à leur âge. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.